«Du bien au soleil»…un roman dynamique

Par Martine Lévesque pour Les mille et un mots de LM


Une saga qui nous transporte au sein d’une famille où les femmes ont une place primordiale, en étant des femmes de caractère qui ont pris une place importante au sein de la dynamique familiale. 
Juliette, la mère, qui a toujours régné sur le vignoble familial avec son mari et Simone qui sera chassé du domaine après être tombé amoureuse du jardinier polonais, tandis que ses parents la voyaient convolée en noce avec un notable du village. Simone change tous les plans que ses parents avaient en tête et c’est de cette frustration et colère que Juliette va expulser sa fille. Puis Simone et Sobec vont se marier et Anne-Marie leur fille aura aussi plein de bouleversements dans sa vie puisque la guerre laisse sur son passage beaucoup de blessures, comme sa mère, elle quittera le nid pour voler de ses propres ailes. Des femmes qui sont fortes et fonceuses, qui ont survécu à leur lot de blessures, d’événements tragiques et de bouleversements. 
Comment survivront-elles à tous ces manques de soutien ? 
Est-ce que l’éloignement et le temps peuvent panser des blessures ? 
Stéphanie Perreault et Roland Simon ont réussi à m’embarquer dans ce récit qui met en scène des personnages principaux féminins forts et déterminés. Un roman historique qui est intemporel, mais si on le situe très bien dans le temps, puisque la dynamique familiale de femmes qui sont en premier rôle de l’éducation et de la gérance de la famille traverse les années et peut se retrouver souvent en d’autres temps et d’autres mœurs. Un roman dynamique qui est en mouvance puisque les personnages vont faire du chemin, voir différents endroits. Une lecture agréable qui permet au lecteur de peindre un tableau familial qui peut ressembler à d’autres familles. Je vous recommande ce roman qui se veut addictif et intéressant puisqu’il présente des femmes marquantes.  

Résumé : 
Trois femmes, trois destinées… 
Juliette, une femme pieuse, avare et acariâtre, chasse sa fille Simone du vignoble familial, qui quitte avec le garçon de ferme nouvellement arrivé de Pologne. Établie pauvrement sur une petite terre, elle écrit régulièrement à la maison afin d’obtenir le pardon de sa mère et de l’aide, qu’on lui refusera. Avec sa fille Anne-Marie, elle évoluera dans la France en Dépression, puis en guerre. Anne-Marie, comme sa mère, quittera la ferme familiale, et comme sa mère, elle écrira à sa grand-mère. Or, elle obtiendra ce que sa mère aura réclamé toutes ces années : la promesse du bien au soleil. 
Juliette a vieilli et se sent bien seule. Est-il trop tard pour rassembler sa famille autour d’elle? 
Plongez-vous sans plus attendre dans ce roman familial aux allures tragiques et découvrez le destin de ces trois femmes, séparées par des choix passés.

Vous pouvez lire plus de chroniques de Martine Lévesque en suivant le blog Les mille et un mots de LM

Éditions Encre Rouge: ici
Amazon France: ici
Amazon Canada: ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

0